Logo Camille.Davidp15
Erreurs business : Si je pouvais remonter le temps !

Erreurs business : Si je pouvais remonter le temps !

Je vais te raconter mon expérience ainsi que mes propres erreurs business. Tu n’es pas obligée de faire comme moi (d’ailleurs je te conseille de ne PAS faire comme moi) ! Je pense que tous les freelances peuvent faire des erreurs et/ou des mauvais choix, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend.

La Pause Café, podcast proposé par Camille.Davidp15

Table des matières

Remise en contexte sur mon parcours

Pour te remettre dans le contexte, ou si jamais tu ne me connais pas (coucou et bienvenue au passage) : je suis dans ma troisième année de freelance en tant que Webmaster sous Elementor, j’ai 24 ans cette année (oui je suis une mamie dans un corps de jeune), célibataire en couple avec mon entreprise, mon chat et mes passions 😂. (si tu veux savoir mon groupe sanguin contacte-moi 😏)

En 2015, j’entame des études traditionnelles dans l’informatique, et plus particulièrement dans la programmation. Après mon BTS, je commence l’école à distance pour une licence dans le développement web qui se passe très bien. Puis je me lance dans un Master en tant qu’experte digitale (que je n’ai pas fini).

Je me rends compte que les cours ne correspondent pas à ce que je pensais. Et depuis que j’ai effectué un stage, durant mon BTS, auprès d’une indépendante je réfléchis de plus en plus à me lancer dans l’aventure d’entrepreneuse. Finalement, je me lance et ce en pleine crise du Covid, le 6 avril 2020.

Spoiler alerte : ça ne s’est pas passé comme je l’avais prévu !*

erreurs business vouloir acheter toutes les formations du monde

Erreur 1 : Acheter toutes les formations qui me passent sous le nez

Je ne suis pas la seule à avoir ce comportement… Mais, il est vrai, qu’au début, j’ai dépensé beaucoup dans des formations et autres bundles sans que je n’en aie vraiment besoin.

Bref ce genre de petites réflexions qui embrument très facilement.

En 2 ans et demi j’ai acheté 45 formations et j’en ai fini 18 (soit seulement 40% de formations terminées). Je sais que pour la plupart des formations, je ne les ferais jamais ou alors elles ne seront plus dans l’actualité quand je voudrai les faire.

Update : En 2022, je n’ai pas cédé ! Je n’ai pas pris le bundle KaChing comme tous les ans car rien ne m’intéressait vraiment et je n’avais pas les fonds pour le prendre. Sache que ça a été dur de ne pas craquer parce que je le voyais partout. Idem pour la BSB Académie, à force de la voir partout je me suis posé la question si ça valait le coup ou non.

Au final, en 2022, j’ai pris 3 formations :

J’ai mis en pause la formation sur Make parce que les 2 dernières avaient des dates limites (mais il faudrait que la reprenne). Et je peux te dire que ça a été du boulot de travailler sur les 2, j’avais prévu entre 4h et 6h par semaine pour ces 2 formations.

Conclusion :

Ne pas acheter tout ce que tu trouves.

Pose-toi la question “est-ce que j’en ai vraiment besoin ?”.

Ce que tu peux faire c’est créer une base de données Notion, un tableau Trello ou autre, pour y mettre toutes les formations, templates, ou bundles que tu trouves et que tu aimerais acheter comme ça si l’occasion se présente, tu n’auras plus qu’à acheter.

Perso, c’est ce que je fais avec un tri tous les 6 mois ou 1 an pour supprimer ce qui ne me correspond pas ou qui ne me semble plus pertinent.

Erreur 2 : Faire des cartes de visites et des flyers pendant le Covid

J’ai suivi les conseils d’un conseiller du collectif qui regroupe les villes autour de la mienne et je n’aurai pas dû ou en tout cas je n’aurai pas dû faire 150 flyers au lancement de mon activité. Je fais un métier 100% en ligne, je sais que ma cible n’est pas vraiment cartes de visite & flyers. Alors oui je pourrais te donner un argument comme quoi si je suis en déplacement pour un événement (très rare) ça peut être utile d’en avoir.

Courant 2022, je décide de refaire des cartes de visite en 50 exemplaires via Canva et j’ai été très surprise, certes la qualité pourrait être mieux mais, en 50 exemplaires à 17.50€ ça dépanne super bien !

Conclusion :

On ne se lance pas corps et âme dans un conseil donné par une personne qui n’est pas proche de ton entreprise.

On se pose d’abord la question de si c’est pertinent, quels sont les points utiles et ensuite on avise.

J’ai déjà eu des RDV avec des coachs qui m’ont donné des listes de choses à modifier sur mon site, j’ai pris quelques-uns des points mais pas tout parce que j’aime mon site tel qu’il est.

Erreur 3 : Ne pas suivre son intuition et perdre 700€

Comment j’ai perdu 700€ ? Tout simplement en ne suivant pas la petite voix dans ma tête, ma sonnette d’alarme.

Début 2022, je décide de contacter un cabinet de juriste pour discuter sur mes conditions générales de vente. Suite à ce super appel, la personne est très agréable, sympathique, même si je sens à sa voix que mes CGV étaient un peu bancales.
On me propose donc la rédaction de mes CGV pour la création de site et les abonnements de gestion + une assistance juridique, on me donne le prix : environ 700 €. J’ai dû réfléchir car pour moi c’est quand même une grosse somme d’argent.

D’un autre côté je regardais les packs de Madame la Juriste qui étaient à ce moment-là à environ 500 € car elle n’avait pas encore la TVA.

Si toi aussi tu recherches des modèles à personnaliser avec un forum pour y ajouter tes propres clauses, j’ai un code de réduction partenaire de -10% sur tous les modèles juridiques avec le code “CGA-547206383

Je décide donc de signer avec le cabinet juridique. Après plusieurs rendez-vous téléphoniques, je sens que quelque chose ne va pas, mais je continue tout de même…

Je fais les virements et là je n’ai plus aucun contact, aucune réponse, le stress commence à monter et un jour je reçois mes CGV… Je suis super contente, je commence à lire le document et là : plus je lis plus je commence à être vraiment déçue…

Hormis quelques mots et phrases “juridiques” les CGV qu’on me donne sont presque identiques à celles que j’avais envoyé pour avoir un avis, et le pire c’est que tout est mélangé entre les abonnements de gestion et la prestation de création. Je leur demande de revoir leur “copie” et on revoit un autre document.

Conclusion :

On regarde ce qui se fait à côté et si on ne le sent pas, on attend avant de dépenser une grosse somme.

erreurs business faire des tarifs bas

Erreur 4 : Faire des prix bas au début

Combien de fois on m’a dit et répété : Ne baisse pas tes prix ! Il ne faut pas faire des bas prix !

Mais comme je suis têtue je n’ai pas écouté et j’ai fait pendant 2 ans des prix tellement bas que c’est comme si je n’avais rien fait. Au début j’avais des clients et clientes vraiment sympas et au fur et à mesure je suis passée du côté des clients difficiles.

En octobre 2021, j’ai augmenté à 1200€ pour un site vitrine et maintenant je suis à 1490€.

Le souci de faire des prix bas dès le début c’est que :

Avec le programme Réveille ton Biz de Justine j’ai pu refaire mon parcours client à différentes étapes de sa vie de freelance, et du coup proposer des offres que j’aime.

Conclusion :

On se met en tête qu’en tant que professionnelle on doit faire du chiffre, notre but c’est de vendre ! Devenir freelance ce n’est pas juste une passion à faire dans son garage, c’est avoir une entreprise et la faire grandir.

Erreur 5 : Ne pas chercher à me rémunérer

Si tu ne le sais pas, j’habite chez mes parents, je participe à la maison mais ce n’est pas comme si j’avais ma propre maison avec toutes les factures, assurances, courses, etc. à payer.

Je me suis donc dit que chercher à avoir un salaire n’était pas indispensable, que je pouvais tout garder sur mon compte pro en mode trésorerie.

En vrai, au début, ce n’est pas gênant mais ensuite quand ça n’allait pas forcément bien. J’ai commencé à chercher un emploi en CDD ou en CDI pour me rémunérer en 2022… Or, si j’ai lancé mon entreprise c’est pour en vivre, pour ne pas devenir salarié.

Avoir une rémunération même très petite c’est un peu comme une carotte, ça permet de se récompenser.

Là, tu dois certainement penser que mon pourquoi est guidé par l’argent, et que chercher à avoir de l’argent c’est mal. Personnellement je n’ai aucun tabou avec l’argent, pour moi il a une place importante dans mon entreprise c’est de l’essence qui va le faire fonctionner pour :

Conclusion :

Vouloir gagner de l’argent, gagner sa vie avec son travail, sa passion est tout à fait normal.

erreurs business avoir une visio trop salarié

Erreur 6 : Avoir une vision très “salariée” quand on est freelance

Depuis que mes études supérieures, j’ai fait un job d’été dans une grosse entreprise, je me suis sentie étouffer, pas à ma place en devant être une autre personne. J’ai fait de nombreux entretiens d’embauches dans tous types d’entreprises et dans aucunes des présentations je me suis sentie à ma place.

Cependant, sûrement à cause de mon milieu familial et de mon éducation, j’ai du mal à dépasser la pensée du salarié. Quand souvent je parle de rémunération dans le cadre du programme Réveille ton Biz, je parle :

Conclusion

Il y a encore beaucoup d’autres choix et d’erreurs business  que j’ai faits et que je regrette un peu dans ma vie de freelance mais je voulais te mettre les principaux. Quand je dis que je regrette ces choix c’est bien sûr vrai d’un côté. Mais d’un autre, sans ces choix-là, je ne serai pas où je suis actuellement, je n’aurai pas développé la vision et l’expérience de l’entrepreneuriat tels que je les ai aujourd’hui.

Je suis curieuse de savoir si toi aussi tu as fait ou tu fais ces mêmes choix et erreurs business alors n’hésite pas à venir m’en parler !

Rejoins les coulisses ! ☕

Découvre mes coulisses, mes réflexions mais aussi des conseils et des ressources pour t’aider et te guider dans ta vie freelance.

.